Beijing 2022 présente ses mascottes des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver

Source:17/09/2019 23:03

Beijing, le 17 septembre 2019 – Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de Beijing 2022 a présenté ses très attendues mascottes officielles des Jeux, Bing Dwen Dwen, mascotte des Jeux Olympiques et Shuey Rhon Rhon, mascotte des Jeux Paralympiques, lors d’une cérémonie festive à laquelle plus de 1 600 personnes ont assisté aujourd’hui dans l’arène de hockey sur glace du Parc de Shougang.

Un panda souriant pour mascotte olympique

Le vice-Premier ministre chinois Han Zheng, le président du Comité International Olympique Thomas Bach, et le Ministre de l’Administration générale des sports de Chine et président exécutif de Beijing 2022 Gou Zhongwen, accompagnés de Wu Dajing, le champion olympique chinois au short track à Pyeongchang 2018 et d’une jeune écolière de Beijing, Zhang Jiman. ont présenté ensemble Bing Dwen Dwen (冰墩墩), la mascotte officielle des Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022.

Ce véritable petit ambassadeur des sports d’hiver a un nom composé du mot Bing (冰) qui signifie la glace en chinois et de l’expression Dwen Dwen (墩墩), surnom souvent donné aux enfants en Chine et exprimant leur bonne santé, leur candeur et leur côté mignon, caractéristiques que partagent également les pandas.

Entièrement vêtu d’un costume de glace, symbole de pureté et de puissance, Bing Dwen Dwen représente la puissance physique et mentale des Olympiens. La paume gauche marquée d’un cœur pour signifier l’hospitalité du pays hôte, ce petit panda souriant a pour mission de rassembler la population de tous les coins du monde autour des Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022 et de véhiculer l’esprit Olympique de façon durable.

Le halo coloré qui entoure son visage représente à la fois les traces de patin sur la glace et la neige, et les « rubans » qui ornent les parois extérieures du future Anneau national de vitesse, un des deux nouveaux sites de compétition de la zone de Beijing qui devrait devenir un lieu symbolique de ces Jeux.

Les lignes dynamiques de son halo incarnent également la connectivité à l'ère de la 5G. Ressemblant à un astronaute, Bing Dwen Dwen représente l’adoption par Beijing 2022 des nouvelles technologies prometteuses d’un avenir aux possibilités infinies.

Une lanterne chinoise flamboyante pour mascotte paralympique

Le secrétaire du Comité du PCC pour la municipalité de Beijing et président de Beijing 2022 Cai Qi, le gouverneur de la province du Hebei et président exécutif Xu Qin, la présidente de la Fédération des personnes handicapées de Chine et présidente exécutive de Beijing 2022 Zhang Haidi, accompagnés de l’athlète de curling fauteuil ayant ramené avec son équipe, la première médaille paralympique de la Chine aux Jeux d’hiver à Pyeongchang 2018 Chen Jianxin, et d’un élève local Wang Ruoyu, ont présenté Shuey Rhon Rhon, la mascotte officielle des Jeux Paralympiques d’hiver de Beijing 2022.

Shuey Rhon Rhon (雪容融) est une « jeune » lanterne chinoise, qui se prépare à accueillir ses amis du monde entier pour une grande fête. Débordante d’impulsions positives, la lueur flamboyante émanant de son cœur symbolise la douceur inspirante, l’amitié, le courage et la persévérance des athlètes paralympiques qui illuminent les rêves de millions de personnes chaque jour.

La lanterne chinoise est un symbole culturel millénaire évoquant les récoltes, la célébration, la prospérité et la luminosité. Le choix du rouge, couleur la plus auspicieuse et festive en Chine, est d’autant plus approprié que les Jeux coïncideront en février et mars 2022 avec la célébration du Nouvel An Chinois.

La forme du personnage de Shuey Rhon Rhon est inspirée de l’artisanat des dentelles en papier découpé et des ornements Ruyi, deux types de décorations traditionnelles chinoises, mais aussi des colombes de la Paix, du célèbre monument du Temple du ciel de Beijing, et de la neige, le tout symbolisant la paix, l’amitié et le bonheur.

Le nom de la mascotte en chinois se décompose ainsi :

- Shuey se prononce comme le mot neige (雪) en chinois.

- Le premier Rhon (容) signifie « l’inclusion, la tolérance », tandis que le deuxième Rhon (融) signifie « fondre, fusionner» et « la chaleur ».

Ce nom exprime le souhait d’une meilleure inclusion des personnes handicapées et de davantage d’échanges et de compréhension entre les cultures du monde.

Deux véritables petits ambassadeurs pour accueillir le monde

Chen Jining, le maire de Beijing et président exécutif de Beijing 2022 a exprimé son souhait que ces deux adorables mascottes, présentées quelques jours avant le 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine, soient de véritables petites ambassadrices chargées d’envoyer leurs salutations à la population de tous les pays.

« Les mascottes témoignent de l'enthousiasme d’1,3 milliard de Chinois pour Beijing 2022 et invitent chaleureusement les peuples du monde entier à venir aux Jeux, » a ajouté Chen.

Thomas Bach, le président du Comité International Olympique, qui participait à la cérémonie, a souhaité que la présentation de la mascotte olympique contribue à susciter l’engouement pour Beijing 2022, surtout parmi les jeunes.

« Cette mascotte incarne les meilleurs éléments et caractéristiques de la Chine et de son peuple. Ce que je peux déjà dire aujourd’hui, c’est que ce petit panda connecté sera un parfait ambassadeur de la Chine et des Jeux Olympiques d’hiver de Beijing 2022. » a déclaré Bach.

Dans son message vidéo, Andrew Parsons, le président du Comité International Paralympique a déclaré: « Shuey Rhon Rhon, la mascotte des Jeux Paralympiques va devenir le visage des Jeux Paralympiques d’hiver de Beijing 2022 et éclairer la vie de milliards de personnes dans le monde entier qui regarderont avec émerveillement les athlètes paralympiques inspirer et passionner le monde ».

De jeunes hockeyeurs et patineurs artistiques se sont produits sur la glace avant la présentation des mascottes, tandis que des pop stars chinois et des enfants déguisés en pandas et vêtus de tenues rouges festives chantaient, battaient et dansaient devant une foule heureuse qui a accueilli Bing Dwen Dwen et Shuey Rhon. Rhon avec des acclamations et des applaudissements forts.

Des joueurs de hockey sur glace en para-glace et des membres de l’équipe chinoise de curling en fauteuil roulant, lauréate de la médaille d’or des Jeux d’or, ont également rejoint les danseurs de la troupe des arts de la scène du mouvement des personnes handicapées de Chine pour jouer devant le public.

De jeunes hockeyeurs et patineurs artistiques se sont produits sur la glace avant le lancement des mascottes, tandis que des popstars chinoises et des enfants déguisés en pandas ou vêtus de tenues rouges festives chantaient, jouaient du tambour et dansaient devant une foule heureuse accueillant Bing Dwen Dwen et Shuey Rhon Rhon avec des acclamations et des applaudissements enthousiastes.

Des joueurs de para hockey sur glace et des membres de l’équipe chinoise de curling fauteuil, médaillés d’or aux derniers Jeux paralympiques ont également rejoint les danseurs de la troupe d’artistes de la scène de l’association des personnes handicapées de Chine pour jouer devant le public.

La présentation des mascottes marque l'aboutissement d'un voyage qui a débuté en août 2018, lorsque Beijing 2022 a lancé un concours international pour leur sélection.

Au total, 5 816 propositions, en provenance de 35 pays ont été réceptionnées par le comité et examinées par des experts chinois et internationaux au cours d’un processus complet d’évaluation et de sélection. La mascotte choisie pour représenter les Jeux Olympiques et celle des Jeux Paralympiques ont été conçues respectivement par les équipes de l’Académie des Beaux-Arts et de l’Université des Arts de Jilin.

De 2008 à 2022 : un héritage en marche

Selon sa vision d’un « Rendez-vous joyeux sur la glace et la neige pures », Beijing 2022 s’appuie sur l’héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques de Beijing 2008 et s’est fixé comme objectif d’encourager des millions de personnes à travers la Chine à découvrir les sports d’hiver.

Les deux nouvelles mascottes symbolisent les Jeux qui se dérouleront dans les trois zones de compétition, celle du centre-ville de Beijing, celle du district de Yanqing en banlieue de la capitale, et celle de la ville de Zhangjiakou, dans la province voisine du Hebei.

Beijing 2022 s’est engagé à organiser des Jeux véritablement verts et durables, qui intégreront et stimuleront la transformation économique à long terme de la région.

La grande innovation est que les sites de patinage de vitesse, de patinage artistique et de patinage de vitesse sur courte piste ainsi que les sites d’entraînement pour le hockey sur glace de Beijing 2022 utiliseront des réfrigérants naturels au CO2 pour leur système de fabrication de la glace. Les autres sites utiliseront des réfrigérants à faible potentiel de réchauffement global (PRG).

Sur les 13 sites de compétition et de non-compétition de la zone de Beijing, 11 sont l'héritage des Jeux de Beijing 2008. De solides plans d'utilisation des sites après les Jeux ont également été élaborés pour les sites de montagne de Yanqing et de la ville de Zhangjiakou. Cette dernière est d’ailleurs devenue déjà l'une des destinations de ski les plus prisées de Chine.

L’arène de hockey sur glace du Parc de Shougang qui a accueilli la cérémonie de présentation des mascottes est un ancien bâtiment du site industriel, tout juste spécialement rénové. Le groupe Shougang, l'une des plus grandes aciéries de Chine a cessé la production sur son site de Beijing avant les Jeux Olympiques et Paralympiques de Beijing 2008 pour des raisons environnementales.

Le parc industriel de Shougang, dans l’ouest de la ville, abrite désormais le siège de Beijing 2022 et se transforme rapidement en un espace d’avant-garde pour accueillir bureaux, musées, sites sportifs et installations de loisirs. Le site de Big Air de Beijing 2022 pour le snowboard et le freeski est également en construction dans le parc, à proximité d’un lac et de quatre tours de refroidissement.

Le lancement des mascottes constitue une nouvelle étape importante de la préparation des Jeux qui s’accélère dans tous les domaines. La première Epreuve-test, la Coupe du monde de ski alpin de la FIS, aura lieu à Yanqing en février 2020.