Culture de Yanqing

29/07/2016 16:01

Yanqing a été connu comme la Préfecture de Shanggu au cours des dynasties Qin et Han, comme le Comté de Guichuan au cours de la dynastie Tang et comme Comté de Jinshan au cours des dernières dynasties Tang et Jin. L'Empereur Renzong de la dynastie Yuan est né à Yanqing et au cours de son règne, il a promu le Comté de Jinshan en État de Longqing en 1316. Lorsque la dynastie fut reprise par la dynastie Ming, l’État a été aboli et remplacé par le Poste de Longzhen. Au cours de sa première année de règne en 1399, l'empereur Jianwen a changé le Poste de Longzhen en Poste de Longqing. L'empereur Yongle a plus tard refait de Longqing un État en 1414, renommé plus tard État de Yanqing, au cours de la première année du règne de l’empereur Longqing en 1567, pour éviter toute confusion avec le nom de l’empereur. Ce nom était gardé durant la dynastie Qing. Au cours de la deuxième année de la République de Chine en 1913, les États ont été annulés à travers le pays et remplacés par des comtés, ce qui a donné naissance au Comté de Yanqing. Le Comté appartenait à la Province de Chahar jusqu'à ce que la province soit annulée en 1952, après quoi le Comté a été régi par la Préfecture de Zhangjiakou de la Province du Hebei. Yanqing a ensuite été intégré dans la municipalité de Beijing en octobre 1958 pour devenir la porte d’entrée Nord-Ouest de la capitale. Lorsque le Conseil d’État a approuvé l’annulation du Comté et l'établissement d'un district en 2015, cela a constitué une étape essentielle dans l’histoire de Yanqing. Cela symbolise sa transformation profonde d’un Comté basé sur l’agriculture en une économie urbanisée, marquant ainsi le début d'une nouvelle ère dans son développement.

Situé au Nord de la Grande muraille, Yanqing est le lieu de rencontre des cultures des prairies et de l’agriculture et où s'intègrent différentes ethnies. C’est le site de la bataille de Banquan qui abrite le seul musée de la minorité ethnique de Shanrong en Chine, les résidences de la grotte mystérieuse et le tronçon des presque 180 kilomètres de la Grande muraille construite au travers de différentes dynasties, qui témoignent de sa culture profonde. À ce jour, plus d’une douzaine de noms géographiques et de légendes de Yanqing sont liés aux dynasties Liao, Jin et Yuan. Selon les archives historiques, la région autour du lac de Huanglong à Yanqing a abrité les résidences et les jardins royaux au cours des trois dynasties. Son climat agréable et son paysage exotique ont attiré de nombreux visiteurs royaux et nobiliaires ainsi que d’innombrables académiciens pour en admirer et en décrire la beauté. Une étude préliminaire des archives historiques a permis de trouver plus de 1 000 poèmes faisant l’éloge des paysages de Yanqing.

La vaste et profonde culture de la Grande muraille :

la Grande muraille de la dynastie Ming s'étend sur près de 180 kilomètres avec 473 tours fortifiées. Un système de défense élastique complet est créé avec la Grande muraille intérieure, la Grande muraille de Nanshanlu, la Grande muraille de Donglu, les châteaux, les tours, les passages et les signaux de fumée. Yanqing abrite également la célèbre Grande muraille de Badaling. La Grande muraille longue de plus de 10 000 km symbolise la poursuite de la paix de la Chine antique et est une relique chinoise de renommée mondiale. Imaginez qu’en 2022, les skieurs survoleront les pistes de neige pure dans le cadre de la Grande muraille, où l'esprit olympique et la profonde histoire et culture chinoise rayonneront l'un sur l'autre.

La culture de la grotte mystérieuse :

les restes des anciennes grottes se trouvent dans le nord-ouest de la ville de Zhangshanying. Ce sont actuellement les plus grands et les plus importants restes des anciennes grottes tribales que l'on trouve dans le nord de la Chine. Les restes se trouvent le long de la falaise de granit et se composent de sable et de granitoïdes, sur une superficie d’environ 100 000 mètres carrés. Ils peuvent être divisés en trois zones, à savoir l'avant, le milieu et l'arrière et comprennent 137 grottes selon des statistiques incomplètes. Les grottes sont principalement constituées d'étables, d'espaces de vie, d'entrepôts et de salles de réunion, alors que les chambres sont de taille simple, double ou triple et certaines sont reliés à des chambres à l’étage. La période de construction et la fonction des anciennes grottes restent encore un mystère à ce jour, et elles sont qualifiées de « labyrinthe du haut de la Chine ».

La mystérieuse disparition de la culture de Shanrong :

Shanrong, également connu sous le nom de Beirong, était une ancienne tribu nomade du nord de la Chine. Au cours du printemps et de l'automne, la tribu a conquis la terre au Nord de l’État de Yan et a régulièrement attaqué et été la proie des États de Yan et Qi. Dans une tentative visant à sauver Yan et supprimer Shanrong, le Duc Huan de Qi a détruit Lingzhi et purgé Guzhu pour mettre un terme à la menace posée par Shanrong à Yan. La tribu a progressivement disparu au cours de la période des Royaumes combattants. Des archéologues ont découvert plus de 600 tombes des périodes des Printemps et des Automnes dans les temples de Yuhuang, Hulugou et Xiliangguang à Yanqing entre 1985 et 1991, le long desquels plus 60 000 reliques culturelles ont été découvertes, y compris de l’or, du bronze, des devises, des harnais et des vêtements. Certains chercheurs pensent que ce sont les vestiges culturels de la tribu de Shanrong.

Merveille naturelle :

Au cours de la préhistoire, la nature a laissé ses merveilles à Yanqing. Le géoparc national de bois pétrifié dans la ville de Qianjiadian, à Yanqing, présente du bois pétrifié formé au cours de la période jurassique supérieure, il y a entre 140 et 180 millions d’années. Le bois présente toujours des textures claires avec les petites mesurant plus d'un demi mètre de diamètre et les plus grandes, plus de 2,5 mètres. Le bois pétrifié, également appelé le bois fossile, est le trésor vivant de l’étude de la géologie de la flore et de la faune antiques. Le lac de Beilong à Dazhuangke, Yanqing, abrite un moulin formé au cours de la période glaciaire qui mesure 20 mètres à sa partie la plus large et 18 mètres de profondeur et est entièrement composé de granite. Selon les experts, le moulin est le plus grand au monde découvert à ce jour et il peut être considéré comme le meilleur de son genre. Il offre également de nouvelles preuves critiques pour la recherche dans la géologie préhistorique à Beijing.

Coutumes et culture :

Yanqing a toujours été une voie de communication clé qui relie Beijing et les tribus du Nord-Ouest depuis l’antiquité. Historiquement, c’est là où les cultures de l’agriculture et des prairies se rencontrent, ce qui a laissé des empreintes claires dans la culture de Yanqing. Depuis les dynasties Ming et Qing, l’établissement des préfectures et des comtés était relativement stable. La majorité des résidents de Yanqing était composée de soldats Weitun protégeant la Grande muraille au cours de la dynastie Ming, dont la plupart provenaient des régions du fleuve Yangtsé et la rivière Huai, d'immigrants de Hongdong à Shanxi et les Tatars qui ont promis allégeance mais aussi des officiels relégués et des descendants des huit bannières du début de la dynastie Qing. Après des siècles d’intégration, un mode de vie unique et distinct et des coutumes régionales et de la culture ont été ainsi formées en termes de langue, de nourriture et de traditions. Les mots shuar() et gui(妫) sont fréquemment utilisés dans le dialecte de Yanqing. La cuisine propose un large éventail de mets tels que huoshao, dakuilei, le hot pot de tofu à la soupe de millet. Le festival de plus de 400 ans et les spectacles incluent la danse du bateau, la danse du cheval, le formation de grandes lumières et la danse du lion à tête de cochon.