Les préparatifs de Beijing 2022 pour le ski et le snowboard sont tout à fait satisfaisants – dixit la secrétaire générale de la

Source:20/06/2018 16:16

«La Fédération internationale de ski (FIS) est satisfaite des préparatifs de Beijing 2022 réalisés pour les disciplines de ski et de snowboard et nous sommes convaincus que le site de snowboard Big Air deviendra une image emblématique des Jeux», a déclaré Sarah Lewis, secrétaire générale de la FIS.

«Nous sommes très satisfaits de l’avancement des préparatifs de Beijing 2022», a-t-elle déclaré en marge de la séance de bilan des Jeux Olympiques et paralympiques d'hiver de PyeongChang 2018, qui s'est tenue au siège de Beijing 2022 début juin.

«Les préparatifs sont parfaitement dans les temps, voire un peu en avance,» a déclaré Madame Lewis, insistant sur une «excellente coopération» entre la FIS, Beijing 2022, l'Association chinoise de ski et les développeurs des sites.

Elle-même ancienne skieuse, la secrétaire générale de la FIS a déclaré que ses experts techniques participant au développement du Centre national de ski alpin dans la zone de Yanqing étaient satisfaits des progrès réalisés.

«Nous sommes ravis d'ouvrir la première piste de descente olympique en Chine», a-t-elle déclaré après ses deux visites sur le site de construction.

La zone de Yanqing est à environ 80 kilomètres au nord-ouest du centre-ville de Beijing. Le nouveau train à grande vitesse Beijing-Zhangjiakou, qui sera achevé d'ici fin 2019, réduira le temps de trajet Beijing-Yanqing à 20 minutes.

Sarah Lewis a déclaré que cette facilité de déplacement serait un atout « énorme » pour attirer plus de skieurs et de pratiquants de snowboard en provenance de Beijing après les Jeux de 2022.

Tandis que toutes les autres épreuves de neige seront disputées dans les zones de Yanqing et Zhangjiakou, le site de snowboard Big Air, dont la discipline vient de faire son entrée aux Jeux Olympiques à PyeongChang 2018, sera situé dans la zone de Pékin.

«Cela va être un lieu exceptionnel, et c’est une vraie chance de pouvoir présenter cette discipline à toute la ville de Beijing. Nous sommes très heureux que des compétitions de sports de neige se déroulent ici dans le centre-ville», a rajouté Sarah Lewis.

Les préparatifs de Beijing 2022 pour le ski et le snowboard sont tout à fait satisfaisants – dixit la secrétaire générale de la

Le site de snowboard Big Air sera construit à côté de quatre tours de refroidissement et d'un lac au pied de Shijingshan, une petite colline de l'ancienne aciérie de Shougang.

Le quartier de Shougang, où se trouve également le siège de Beijing 2022, est situé dans l'ouest de la ville. Ayant fait l’objet d’un large programme de réhabilitation urbaine, ses vieilles installations industrielles ont été transformées en bureaux, en un musée, en un centre d’entraînement pour les sports d'hiver et espaces de loisirs. Le site de snowboard Big Air accueillera les compétitions et séances d'entraînement, et fera partie d'un grand parc de sports et de loisirs après les Jeux de 2022.

«Ce lieu emblématique est sans aucun doute l’endroit idéal. Il possède le style et les caractéristiques adéquates et je pense que cela peut vraiment devenir l'une des images emblématiques de ces Jeux de Beijing 2022», a déclaré Sarah Lewis.

Alors que le nombre de pratiquants de ski et de snowboard est en rapide augmentation en Chine à l’approche de Beijing 2022, Sarah Lewis de la FIS travaille activement avec l'Association chinoise de ski pour proposer un programme de cours testés internationalement visant à aider les débutants à profiter des sports de neige de manière sûre et tout en s’amusant.

En ce qui concerne le haut niveau, certains athlètes chinois pratiquant des sports comme le trampoline, la plongée et la gymnastique pourraient être en mesure de faire la « transition vers la neige » et réussir également dans ces disciplines, même si certaines compétences supplémentaires sont requises, a expliqué Madame Lewis.

«En tout cas, nous avons pu constater le dévouement et l'engagement des athlètes chinois de par leur intensité de travail à l’entraînement. Nous sommes confiants, il y aura de grands champions».