D’après le président de l'IPC, Beijing 2022 pourrait conduire à un changement de paradigme pour les Jeux paralympiques d'hiver

Source:20/06/2018 16:11

«Beijing 2022 fait un « travail extraordinaire » pour ses préparatifs des Jeux paralympiques d'hiver et pourrait conduire à un changement de paradigme pour les futures éditions des Jeux», a déclaré Andrew Parsons, le président du Comité international paralympique (IPC).

D’après le président de l'IPC, Beijing 2022 pourrait conduire à un changement de paradigme pour les Jeux paralympiques d'hiver

Andrew Parsons

Félicitant le travail de Beijing 2022 en matière de planification générale, de marketing et de construction des sites, le président de l’IPC a déclaré que les choses étaient « entre de très bonnes mains ici ».

«Je pense que nous avons le potentiel d'établir un nouveau paradigme concernant la façon dont nous organisons les Jeux paralympiques d'hiver. Comme vous l'avez fait en 2008 pour les Jeux d'été, Beijing 2022 peut façonner une nouvelle manière d’organiser les Jeux à partir de maintenant», a déclaré Parsons.

Ces remarques d’Andrew Parsons ont été recueillies en marge du bilan des Jeux Olympiques et paralympiques d'hiver de PyeongChang 2018 qui s'est tenu au siège de Beijing 2022 début juin.

Les Jeux paralympiques d'hiver de 2018 à PyeongChang étaient « fantastiques dans de nombreux domaines » et ont établi de nombreux nouveaux records, notamment du nombre de pays participants, du nombre de diffuseurs et du nombre de spectateurs, selon M. Parsons.

Le grand succès de PyeongChang dont Beijing peut s’inspirer c’est d’avoir compris l'opportunité que les Jeux paralympiques d'hiver représentent et de commencer à les promouvoir le plus tôt possible, ce qui sera bénéfique pour la vente de billets et l'héritage des Jeux et pour bien d’autres domaines.

Andrew Parsons a déclaré que l'IPC travaillerait étroitement avec Beijing 2022 pour réduire les coûts et optimiser le niveau d’efficacité dans l'esprit de la «nouvelle norme», afin de livrer les Jeux paralympiques d'hiver d'une manière «plus rationnelle» et qui corresponde à la stratégie de développement long terme de la ville hôte.

Le projet de Beijing 2022 de réutiliser de nombreux sites de Beijing 2008 est «une très bonne chose» du point de vue financier et du point de vue de l'héritage, a-t-il déclaré.

Ayant assisté aux Jeux paralympiques de Beijing 2008 en tant que secrétaire général du Comité paralympique brésilien, Andrew Parsons a déclaré qu'il avait été impressionné à l’époque non seulement par les sites «spectaculaires» mais aussi par le bon déroulement des opérations et l’accueil de la population qui avaient contribué à lui offrir «une expérience incroyable» et de «bons souvenirs».

«C’est une « opportunité unique » pour Pékin d'accueillir les Jeux paralympiques d'hiver seulement 14 ans après les Jeux d'été, et cela dirigera à nouveau les projecteurs vers les personnes handicapées et les athlètes ayant une déficience», a-t-il déclaré.

«Beijing 2008 a été un catalyseur qui a contribué à changer la perception du public sur les personnes ayant une déficience. Beijing 2022 pourrait renforcer l'inclusion et le respect à leur égard», a déclaré Parsons.

«Je pense que vous serez une deuxième fois un catalyseur. Je ne peux donc que deviner qu'après 2022, la société chinoise sera une société encore plus inclusive», a-t-il dit.

«L'IPC fera des efforts conjoints avec Beijing 2022 pour augmenter l'attrait des sports d'hiver paralympique pour le public chinois et le monde entier», a-t-il dit.

«Vous verrez des sports qui vous épateront : vous verrez des athlètes faire une descente de 100 km tout en ayant une déficience, vous verrez des actions incroyables sur les sites de hockey sur glace para, et serez épaté par l’habileté et la stratégie pendant les matchs de curling en fauteuil roulant », a déclaré Parsons.

«Le message est donc : venez assister à une compétition paralympique, vous serez transformé de l'intérieur.»